S’EXCUSER

Carte blanche de Philippe NICOLAS

.. les  EXCUSES .. ah, les excuses .. (?)

Qui (?), vis à vis de qui (?), pour quels faits (?), à quelles époques (?), dans quels contextes ?

Ma seule et unique déclaration en la matière, en lieu et place de tout long discours ou argumentaire :

Si le roi Léopold II n’avait été mû que par le seul appât du gain personnel, il ne se serait pas encombré <d’organiser> (!) <son> État Indépendant du Congo, ni de faire des lois et règlements interdisant l’usage de violence gratuite à l’encontre des populations autochtones, ni de diligenter des commissions d’enquête et des commissions de recherche scientifique, toutes disciplines confondues, afin d’étudier ce pays et ses populations, voire afin de construire ce musée sublime de Tervuren et de préparer le développement en Afrique, pas seulement au service d’une exploitation capitaliste lucrative et égoïste à sens unique.

La reprise de l’E.I.C. par la Belgique permettra un développement ‘d’autant plus’ systématique et tous azimuts, selon les meilleures normes en vigueur à l’époque. En ce la Belgique fut à maints égards exemplaire et ce fut internationalement reconnu, nonobstant les éventuelles bavures et excès du passé et selon les contextes de l’époque.

Le chef d’État ne peut pas être tenu coupable, ni même responsable pour les excès, voire les crimes commis par certains compatriotes ou certains mercenaires étrangers ou certaines sociétés à l’actionnariat souvent… anglo saxon. Le Roi Léopold II fit diligenter des enquêtes et je présume sanctionner en conséquence et compte tenu des contextes.

Encore de nos jours des actes de barbarie et de sauvagerie inouïes sont commis en RDC .. Dès lors des excès dans les contextes du 19ème siècle, où un Africain qui sortait de son village était une proie pour des Africains d’autres villages peuvent expliquer certaines pratiques … ‘africaines’ (!) sans jamais les excuser.

‘La paix c’est bon pour les affaires’, ‘les affaires c’est bon pour la paix’ .. Il a fallu pacifier, unifier, développer… Il y eut sans doute quelques révoltés et quelques récalcitrants, et non des moindres parmi les esclavagistes locaux ou arabo-swahilis et des va-t’en guerre tribalistes … qu’il fallut faire rentrer dans le rang d’une façon ou d’une autre ..

Le commerce triangulaire esclavagiste dans l’économie sucrière dans les Amériques, .. ce n’était pas Léopold II dont le point de départ, prétexte ou non à l’aventure coloniale, était la lutte anti-esclavagiste. On ne peut donc pas faire de Léopold II le bouc-émissaire du colonialisme mondial ! Il ne fut en rien ‘génocidaire’ (génocide = ‘politique’ d’extermination) tant la quête de main-d’oeuvre le fit même s’adresser à la Chine afin de construire le premier chemin de fer au Congo.

Il ne s’agit pas de faire l’apologie du colonialisme, mode d’exploitation et de développement du passé avec relents raciaux intolérables, mais il faut remettre tout en perspective de façon contextuelle. Le colonialisme a existé, tous l’ont subi sur la planète, nous y compris en Belgique romaine par exemple. Des choses se sont perdues, d’autres ont été acquises sur le chemin du développement et de la civilisation.

On doit avoir le plus profond respect pour le savoir et le pouvoir de chaque être humain, quelle que soit sa ‘race’, sa communauté, sa religion, son histoire etc. mais il y a eu sans cesse des excès et des bavures dans l’histoire humaine .. S’excuser platement (?) .. mais on peut quasiment le faire sur tout et ça n’en finirait jamais .. Chaque fondation, chaque pierre angulaire de chaque civilisation devrait alors être « excusée » .. Ce n’est plus de l’éthique ou de la morale, c’est de l’hystérie à la mode contemporaine  .. Vais-je demander à mes parents de s’excuser car ils m’ont mis au monde alors que ma vie actuelle ne me convient pas tout à fait .. ?

S’excuser (?), non (!), mais convenir qu’en effet le colonialisme, qui connut des formes fort différentes est réellement du passé et que depuis on tente de construire l’avenir dans des relations de respect ‘d’égal à égal’ .. (mon oeil ..) mais ce n’est à ce jour pas aux Africains à nous donner des leçons en matière de droits démocratiques et de droits humains et Tshisekedi n’est pas Mandela, les contextes sont autres et les Congolais feraient bien de ne pas passer l’éponge sur les crimes commis sous les régimes politiques successifs depuis l’indépendance.

Vous les Africains, commencez à vous excuser ‘entre vous’ pour vous être exterminés, violés, coupés en morceaux, vendus, mangés !

N’est-ce pas là dire la simple vérité .. On en a marre des parvenus africains, congolais et autres, planqués chez nous et qui éructent, demandent et exigent .. réparation .. fric .. avantages .. Et tous ces Blancs massacrés, toutes ces femmes blanches violées, tous les biens spoliés, voilà un contentieux dont nous pourrions exiger le règlement !

Le colonisateur développait et entretenait le jardin dont il cueillait certes de façon inégale les fruits .. Or qu’à fait l’homme noir depuis son ‘indépendance » .. (?) si ce n’est piller et détruire ou s’allier à des vautours internationaux qui à l’époque coloniale n’auraient pas eu droit au chapitre.

Actuellement les jeunes naïfs qui ne connaissent rien à rien et ne comprennent rien d’autre que leur smartphone, les jeux électroniques ou la jouissance-kleenex sont dans l’hystérie collective .. y compris au niveau de l’écologie du reste.

Qu’on se le dise .. !

Tout le reste n’est que verbiage, haine et jalousie, quête d’attention naïve et populiste ou avec un agenda pas si caché que ça …

 

Philippe NICOLAS
Gent, Gand, février 2019.

 

et du Ruanda Urundi